Littérature canadienne, Roman

Pacte avec le diable

Le titre m’a fait penser à un thriller, la quatrième m’a détrompée. Peu importe, j’avais envie de lire ce roman tout simplement pour le Canada. Bon, je dois le reconnaître, le roman aurait pu se passer n’importe où et à part quelques mentions de rues montréalaises, je reste sur ma faim ! Une impression qui s’applique à toute ma lecture, d’ailleurs… 

Meurtre par procuration

Drôle, cynique, enlevé, le roman traite avec désinvolture un thème universel : la peur du vieillissement. Le diable, sous les traits d’une jolie rousse, s’en mêle. L’occasion d’un pacte aux allures wildiennes, d’une relecture plaisante des Écritures, d’une réflexion pas si coupable sur le meurtre par procuration. Dès le départ, je suis enthousiasmée par le ton, par les personnages haut en couleur, par la situation souvent désopilante, par les références et interprétation littéraires, artistiques, bibliques. Bref, je dévore… jusqu’à l’issue. Et là, déception : le roman se clôt sur une histoire d’amour “gentille” (pour ne pas dire mièvre), avec la bénédiction du diable !

Références

Couturemeutres_250
Petits meurtres à Montréal

Edith Couture Saint-André
Éditions des Rosiers
2013
♥♥♥♥

Il y a trois types de journées : celles où il ne se passe rien, au point où on se demande pourquoi on s’est donné la peine de sortir du lit ; celles qui sont encombrées de complications, dont le seul but est de vous empoisonner l’existence, et puis, il y a celles où un seul événement peut faire basculer votre vie.
Aujourd’hui est une journée du troisième type : spectaculaire, inattendue, aux répercussions déterminantes pour moi, pour mes amis, pour mes ennemis. Surtout pour mes ennemis. Lucifer, le saviez-vous, est une flamboyante rouquine, belle comme une madone botticellienne et gaulée comme une danseuse du Crazy Horse. Aujourd’hui […] cette madone sulfureuse me promet la jeunesse éternelle. Que feriez-vous à ma place ?