Bébé livré !

« Elle commença à baisser son fusil. Si elle me tirait dessus maintenant, ce serait ma poitrine qui serait emportée et pas ma tête. Un léger mieux, peut-être ».

Promise Falls, état de New York, aujourd’hui. Après le décès de sa femme et la faillite du journal pour lequel il bossait, David Harwood se voit obligé de retrouver sa ville natale de Promise Falls, pour s’installer chez ses parents. Pour tuer le temps, David décide rend visite à sa jeune cousine Marla, fragilisée par la perte brutale de son bébé, quelques mois plus tôt. Mais à son arrivée, la jeune femme a un nourrisson dans les bras, un petit garçon qu’elle dit lui avoir été remis par un ange. Une adresse laissée sur la poussette du bébé conduit David à la résidence huppée des Gaynor… dont la femme, Rosemary, baigne dans une mare de sang, le ventre lardé de coups de couteau. L’effroi est total : Marla aurait-elle totalement perdu pied ? Comment une fille aussi douce pourrait-elle être la responsable d’un tel carnage ? Le cerveau du journaliste est en ébullition. Bien décidé à prouver l’innocence de sa cousine, David décide d’assister le débonnaire détective Barry Duckworth dans cette affaire exceptionnelle. Et ce dernier ne manque pas d’occupation. Car si ce crime est traité de manière prioritaire, il vient s’ajouter à une longue liste de faits étranges : pendaison d’écureuils, agressions sur le campus… Y a-t-il un lien entre tous ces crimes ? Qui a dit que Promise Falls était une ville tranquille ? (quatrième de couverture)

Je me dois d’être sincère, il n’y a plus aucune objectivité de ma part lorsque je chronique Linwood Barclay. J’en suis inconditionnelle au point d’être happée par ses romans dès les deux premiers chapitres et de dévorer le tout en quelques heures.
Fausses Promesses ne fait donc pas exception et  je me réjouis à l’idée que ce  volume soit le premier d’une future trilogie. Du coup, ne vous attendez pas à voir résolues toutes les intrigues, dévoilées – à mon sens à tort – par la quatrième de couverture. Au risque d’une frustration assurée ! Les aficionados reconnaîtront, quant à eux et non sans plaisir, certains des personnages de Ne la quitte pas des yeux et des Voisins d’à côté. Pour autant, Fausses Promesses peut être lu sans aucune connaissance du contexte des romans précédents.

Barclaypromesses_250En ce qui concerne l’intrigue principale, elle est dense et habilement construite, comme toujours, alternant les points de vue, rythmée, prenante, même s’il faut reconnaître que l’auteur nous a habitués à davantage de rebondissements. Toutefois, on retrouve avec plaisir ce qui fait de Barclay un des maîtres du thriller. Mise en scène de héros malgré eux (le personnage principal se demande lui-même s’il n’est pas un loser) et rendus d’autant plus attachants. Humour et traits d’esprit qui viennent contrebalancer – sans l’affaiblir – le sérieux des sujets abordés (maternité, perte d’un enfant, secrets familiaux, folie…). Tension, suspense, tours et détours jusqu’au dénouement final, toujours surprenant (même si un peu en deçà de mes attentes, du fait des mystères non élucidés… patience…). En bref, Barclay nous mène par le bout du nez… et on en redemande !

Merci aux éditions Belfond Noir, via Netgalley, de m’avoir permis de lire mon auteur de thriller préféré !

Linwood Barclay, Fausses Promesses, Belfond Noir, 2017, ♥♥♥♥♥

C’est lundi, que lisez-vous ? #2

Séduite par l’initiative de Galleane, je me plie avec plaisir à ce petit exercice hebdomadaire dont le principe est simple. Il s’agit de répondre, en mots ou en images, aux trois questions suivantes : 

Qu’ai-je lu cette semaine ?

Barclaypromesses_250

Fausses Promesses
Linwood Barclay
Belfond Noir 2017

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un « ange », une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ? C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?
La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar. Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Princessesara1_250

Princesse Sara T.1
Audrey Alwett & Nora Moretti
Soleil 2011

Sara a toujours vécu aux Indes, quand son père, le capitaine Crewe, l’emmène parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles à Londres. Les amitiés se révèlent avec Ermengarde et la petite Lottie, et les inimitiés avec cette peste de Lavinia et surtout la directrice pète-sec : Miss Minchin Néanmoins, grâce à sa richesse et son talent dans tous les domaines Sara devient vite la star du pensionnat, d’autant que son père lui envoie des lettres surprenantes : il investirait dans des mines de diamants… Miss Minchin rivalise d’imagination pour flatter et gâter son élève, jusqu’au jour où deux avoués se présentent au pensionnat. Le capitaine Crewe est mort ruiné, laissant sa fille sans le sou.

Que vais-je lire ensuite ? 

CrimeLe Crime de l’Orient-Express
Agatha Christie
Livre de Poche [1975]

Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l’Orient- Express – ce train de luxe qui traverse l’Europe – où un crime féroce a été commis.
Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge.
Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d’alibis.

Le petit bonheur hebdomadaire #5

Barclaypromesses_250A l’initiative de Pause Earl Grey, ce rendez-vous est une invitation à partager, chaque vendredi, un petit bonheur, tout simplement. Une jolie idée qui s’inscrit plus globalement dans mon envie de positiver et de mieux profiter en pleine conscience du quotidien.

Parce que si je ne devais plus lire qu’un seul auteur de thrillers, ce serait lui : chacune des parutions de Linwood Barclay est un petit bonheur que je ne boude pas !

 

C’est lundi, que lisez-vous ? #1

Séduite par l’initiative de Galleane, je me plie avec plaisir à ce petit exercice hebdomadaire dont le principe est simple. Il s’agit de répondre, en mots ou en images, aux trois questions suivantes : 

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Balenbarrotcrème_250La Crème était presque parfaite
Noël Balen & Vanessa Barrot
Points 2017

Au cœur du Calvados, le restaurant Le Bocage gourmet doit sa célébrité à sa fameuse sauce à la crème fraîche. La réputation de son chef n’est plus à prouver, jusqu’à ce déjeuner qui vire au cauchemar : plusieurs clients décèdent brutalement. La crème est-elle en cause ? Laure Grenadier, critique gastronomique en reportage dans la région, se plonge dans les secrets empoisonnés du terroir normand.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Barclaypromesses_250

Fausses Promesses
Linwood Barclay
Belfond Noir 2017

Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un « ange », une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ? C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?
La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar. Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

Que vais-je lire ensuite ? 

Princessesara1_250

Princesse Sara T.1
Audrey Alwett & Nora Moretti
Soleil 2011

Sara a toujours vécu aux Indes, quand son père, le capitaine Crewe, l’emmène parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles à Londres. Les amitiés se révèlent avec Ermengarde et la petite Lottie, et les inimitiés avec cette peste de Lavinia et surtout la directrice pète-sec : Miss Minchin Néanmoins, grâce à sa richesse et son talent dans tous les domaines Sara devient vite la star du pensionnat, d’autant que son père lui envoie des lettres surprenantes : il investirait dans des mines de diamants… Miss Minchin rivalise d’imagination pour flatter et gâter son élève, jusqu’au jour où deux avoués se présentent au pensionnat. Le capitaine Crewe est mort ruiné, laissant sa fille sans le sou.

Prescience

Elle se demande si Kirk était né aussi crétin,
ou si c’était une qualité qu’il avait cultivée au fil des années.

Inconditionnels (comme moi !) de Linwood Barclay, ce roman pourrait vous laisser un peu sur votre faim ! Bien qu’on y retrouve plusieurs des ingrédients qui font la saveur de son écriture (retournements de situations et autres péripéties, touches d’humour, écriture fluide et intrigue prenante), Celle qui en savait trop n’a malheureusement pas la consistance (200 petites pages !) des précédents romans. Si, malgré tout, je recommande cette lecture qui reste divertissante et subtile, je conseillerais plutôt à ceux qui voudraient découvrir la plume de Barclay de se pencher vers ses autres thrillers, plus haletants et plus riches.

Celle-qui-en-savait-tropKeisha Ceylon, « Médium, chercheuse d’âme perdues » comme l’indique sa carte de visite, n’est pas une inconnue pour les lecteurs de Barclay puisqu’elle a déjà fait une brève apparition dans Cette Nuit-là. La jeune femme, prétendument douée de visions, approche des personnes fragilisées – en quête notamment d’un parent disparu – proposant de faire avancer leurs recherches ou de favoriser leurs contacts avec l’au-delà. Moyennant finance, cela va de soit.

C’est néanmoins en cherchant à escroquer Wendell Garfield, sous le coup de la disparition inexpliquée de son épouse, que Keisha a pour la première fois une intuition qui s’avère proche de la vérité… Une révélation qui la met aussi en grand danger, tour à tour victime d’un meurtrier et coupable d’un assassinat.
Telle est prise qui croyait prendre ? Ce serait mal apprécier les capacités de la voyante, aussi retorse que dangereuse. Et celles de Barclay à dérouter son lecteur au fil des rebondissements !

Linwood Barclay, Celle qui en savait trop, J’ai lu policier, 2016, ♥♥♥♥