Voyages labyrinthiques

9782745995025Embarquez pour un voyage sur les traces des animaux migrateurs ! Des ours blancs aux éléphants du Mali, le lecteur accompagne les animaux dans leurs extraordinaires migrations à travers un dédale de labyrinthes colorés (quatrième de couverture).

Les Animaux Globe-trotteurs est un album-documentaire (à partir de 6 ans) aussi esthétique que ludique ! Un grand volume pour de grandes images qui se déploient sur les doubles pages. Le graphisme, original et audacieux, attire l’œil et donne immédiatement l’envie de parcourir l’ouvrage.

Mais ce n’est pas tout ! L’album, qui propose une découverte des migrations, est aussi un livre-jeu. L’enfant y est invité à suivre sur chaque double page, du bout du doigt, un chemin labyrinthique – avec embûches et autres culs-de sac – qui singe et permet d’appréhender l’itinéraire et les difficultés rencontrées par les animaux. Autant d’espèces (crabes, colibris, ours, saumons et gnous…) que de migrations et de contrées à parcourir (de l’Arctique à l’Antarctique, en passant par le Mexique, l’Afrique ou la Californie). On explore paysages, végétations, climats, rendus aisément différenciables et compréhensibles par les illustrations légendées savamment travaillées et les choix de couleurs qui font sens en plus d’être merveilleusement harmonieux. C’est beau, amusant, facétieux, documenté et intelligent ! En bref, c’est la touche et l’univers de Mélissa Castrillon que je vous encourage à découvrir !

Mélissa Castrillon, Les Animaux globe-trotteurs, Milan, 2018, ♥♥♥♥♥

2018

Demain est la première page blanche d’un livre de 365 pages. Ecrivez-en un bon ! (Brad Paisley)
Meilleurs vœux à vous tous pour une douce et heureuse année 2018, riche de découvertes livresques.

Miscellanées #2

Il y a 10 ans, jour pour jour, à Reims, je vivais une expérience aussi difficile qu’exaltante : la soutenance de mon doctorat en littérature. Pas moins de quatre heures à défendre avec passion devant un jury de spécialistes mon travail acharné et mon engouement jamais démenti pour Rodolphe Bresdin. Un exercice d’autant plus compliqué que je suis une grande timide anxieuse !
Au final, une réussite mais, comme pour beaucoup, pas de suites professionnelles concrètes. Malgré tout, cela restera un grand et beau souvenir, une aventure que je ne regretterai jamais… et que j’avais envie de partager, en quelques mots et en quelques images, avec vous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.