Sœurs de sang

En fait l’ensemble de la nature est la Déesse Mère elle-même
et c’est elle qui crée et qui soigne toute forme de vie. 

Que font deux gamines en plein hiver dans une des plus sauvages forêts des Highlands, à des kilomètres de la première ville ? Sal a préparé leur fuite pendant plus d’un an, acheté une boussole, un couteau de chasse et une trousse de premiers secours sur Amazon, étudié le Guide de survie des forces spéciales et fait des recherches sur YouTube. Elle sait construire un abri et allumer un feu, chasser à la carabine. Elle est capable de tout pour protéger Peppa, sa petite sœur. Dans le silence et la beauté absolue des Highlands, Sal raconte, elle parle de leur mère désarmée devant la vie, de Robert le salaud, de la tendresse de la sorcière attirée par l’odeur du feu de bois, mais surtout de son amour extraordinaire pour cette sœur rigolote qui aime les gros mots et faire la course avec les lapins (quatrième de couverture)

Kitsonmanuel_250

De ce remarquable roman, je retiendrai surtout la grande délicatesse dont il témoigne. J’ai été particulièrement touchée par la relation d’amour qui relie les deux sœurs, l’instinct de protection de Sal vis-à-vis de Peppa, son sens aigu du sacrifice. Le propos est sérieux et soulève de graves questions (abus sexuel, alcoolisme, abandon, maternité…) sans jamais tomber dans le misérabilisme ou l’apitoiement. On s’étonne avec admiration de la maturité de l’aînée – d’une impressionnante débrouillardise et d’une touchante abnégation – on s’amuse des facéties de la cadette, on s’émeut de l’histoire de la tendre « sorcière » qui prend les deux filles sous son aile fatiguée. Le tout se déroulant dans une nature sauvage mais salvatrice, décrite avec une plume ciselée et réaliste, qui immerge totalement le lecteur dans l’atmosphère singulière des Highlands. J’ai également été séduite par l’écriture de Mick Kitson qui a fait le choix périlleux de donner la parole à une toute jeune fille. Le ton, à fois innocent et déterminé, et le registre sont parfaitement maîtrisés, tout en restant littéraires.
On l’aura compris, j’ai tenu entre mes mains mon coup de cœur de la rentrée ! Merci aux éditions Métailié pour ce cadeau !

Mick Kitson, Manuel de survie à l’usage des jeunes filles, Métailié, 2018, ♥♥♥♥♥

Profil PoudlardChallenge HP – Quatrième année – Champifleur (botanique)
un livre avec une forêt sur la couverture

5 réflexions sur “Sœurs de sang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s