Clown triste

« De mon mieux. Je ferai le clown de mon mieux.
Et peut-être ainsi je parviendrai à faire l’homme, au nom de tous. »

images«Certains témoins mentionnent qu’aux derniers jours du procès de Maurice Papon, la police a empêché un clown de rentrer dans la salle d’audience. […] L’ancien secrétaire général de la Préfecture a peut-être remarqué ce clown mais rien n’est moins sûr. Par la suite l’homme est revenu régulièrement sans son déguisement à la fin des audiences et aux plaidories. À chaque fois, il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé. Un huissier se souvient de l’avoir entendu dire après que le verdict fut tombé : – Sans vérité, comment peut-il y avoir de l’espoir ?»
L’auteur dédie ce court texte lumineux, émouvant et métaphorique à la mémoire de son grand-père, ancien combattant à Verdun et de son père, ancien résistant.

Le narrateur de l’histoire déteste les clowns et plus particulièrement l’auguste dont son père endosse le costume régulièrement. Ce que l’adolescent ignore, c’est que se déguiser en clown est un «rituel expiatoire» pour son père, le résistant, qui causa involontairement avec son frère la mort d’un innocent.
Effroyables jardins
 est une sorte de mea culpa, sincère et touchant, celui d’un jeune garçon vis-à-vis de plusieurs des membres de sa famille, qu’il a mal jugés et traités à tort avec mépris. C’est aussi la révélation progressive d’un secret qui explique en grande partie l’attitude du jeune garçon, qui ignorait tout du passé de résistant de son père et de son oncle, du sacrifice et du courage de sa tante.
Michel Quint nous offre un récit bouleversant, dans un style simple et franc, qui rend hommage au courage, à l’humilité et à la pudeur de ses personnages.

Michel Quint, Effroyables Jardins, Joëlle Losfeld, 2003, ♥♥♥♥♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s