Alter ego

« Les objets anciens portent en eux la mémoire de ceux qui les ont possédés ».

Pierre-François Chaumont, avocat parisien, est aussi un grand collectionneur qui court les salles d’exposition à la recherche de la perle rare. Lors d’une visite à l’Hôtel Drouot, il s’éprend d’un portrait datant du 18e siècle et se bat pour remporter l’enchère exorbitante. La raison d’un tel engouement : Pierre-François reconnait ses traits dans ceux du personnage représenté sur le tableau. Le problème : il est le seul à voir cette ressemblance.
Peu importe pour celui qui identifie bientôt les armoiries présentes sur le portrait, localise une famille, et un château en Bourgogne. Reste à se rendre sur place pour comprendre…

9782290147788

J’arrête ici le résumé pour ne pas dévoiler le renversement de situation qui fait la saveur de ce petit roman (spoiler ici), qui fut le premier écrit par Antoine Laurain. Une bonne entrée en matière pour qui voudrait découvrir la plume de cet auteur que j’affectionne particulièrement. Le style est pêchu, littéraire – avec une maîtrise parfaite de la métaphore – sans jamais être maniéré, un brin cynique, plein d’humour. Quant à son propos, j’en aime la clairvoyante honnêteté : un regard désabusé sur nos vies et nos choix. Bref, je plébiscite !

Antoine Laurain, Ailleurs si j’y suis, J’ai lu, 2018, ♥♥♥♥♥

Une réflexion sur “Alter ego

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s