Littérature brésilienne, Littérature française, Roman, Science-Fiction/fantasy

Ces livres dont je ne parlerai (presque) pas #4

Depuis décembre, je lis plus de livres que je ne prends le temps d’en chroniquer ! Et la période des fêtes (avec de nombreux ouvrages sous mon sapin, j’ai une famille adorable) n’a pas inversé la tendance. Il était donc temps que je rattrape (un peu) le temps perdu :  avec 3 lectures dans ce billet… et la suite bientôt ! En attendant, je remercie les éditions Folio et J’ai lu pour leurs fidèles envois !

7ejourUne fois dépassé le style déroutant de l’auteur (assez proustien !), Au commencement du 7e jour s’avère un pavé (de trois histoires en une) passionnant, haletant et d’une grande profondeur. Camille est victime d’un accident de voiture en un lieu où elle ne devait pas être. Alors que dure son coma, Thomas son époux, cherche à comprendre. Une quête existentielle qui le transporte dans son propre passé et le mènera jusqu’en Afrique, pour mieux connaître Camille, pour apprendre à se connaître lui-même. Érudit et prenant.

Luc Lang, Au commencement du 7e jour, Folio, 2017, ♥♥♥♥

SoupermaléficesFan de Lanfeust et autres Trolls, ne passez surtout pas votre chemin ! Vous trouverez dans ce roman tout ce qui fait le génie d’Arleston : des personnages atypiques (une espionne caméléon et un cuisinier pathétiquement amoureux) sympathiques et attachants dans un monde d’une grande « fantasy ». Le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour. L’imagination fertile de l’auteur fait oublier les quelques faiblesses de l’intrigue et on passe un très bon moment.

Christophe Arleston, Le Souper des Maléfices, J’ai lu, 2017, ♥♥♥

Coehloadultère_250Ce roman est le livre voyageur de Ninon et, malgré tout mon enthousiasme pour cette belle idée (à refaire, sans hésitation), je dois reconnaître que l’histoire de Paulo Coelho (dont j’apprécie la plume) n’a pas réussi à m’emporter. Lent, sans réelle consistance, Adultère met en scène une femme qui s’engage dans une liaison impossible pour palier mal-être et ennui. Je n’ai aucune sympathie pour le personnage. Je me perds dans ses réflexions. Et je m’ennuie à mon tour.

Paulo Coelho, Adultère, J’ai lu, 2015, ♥♥

3 réflexions au sujet de “Ces livres dont je ne parlerai (presque) pas #4”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s