En images, Rendez-vous

2018

Demain est la première page blanche d’un livre de 365 pages. Ecrivez-en un bon ! (Brad Paisley)
Meilleurs vœux à vous tous pour une douce et heureuse année 2018, riche de découvertes livresques.

Littérature américaine, Roman

Destruction(s)

Ash et Pia ont renoncé à leur confort new-yorkais pour mener une vie plus « durable », dans le Vermont. Installés depuis peu, ils apprennent l’imminence d’une tempête planétaire sans précédent, résultat du réchauffement climatique. Une catastrophe annoncée qui détruit progressivement le couple.

Quand la nature se révolte

Ce roman intelligent et engagé – jamais moralisateur – file avec talent et subtilité la métaphore de la tempête. Il y a celle, météorologique, qui dépeint un futur apocalyptique peu enviable, redoutable, mais malheureusement envisageable. Parallèlement, il y a celle, psychologique, qui voit un couple se déchirer face à une situation dramatique et implacable. Alors que la nature se déchaîne, l’angoisse monte, les tempéraments se dévoilent et le lecteur, tour à tour passionné et effrayé, attend les fatidiques issues.
On ressort de cette lecture concerné, bouleversé, vaguement rassuré par une fin – toutes proportions gardées – miraculeusement positive. Un renouveau qui interroge néanmoins et une réflexion préoccupante et inconfortable qui ne laisse vraiment pas indemne. A lire absolument.

Merci sincèrement à Netgalley et aux éditions HarperCollins pour cette lecture édifiante.

Références

cover119402-medium

Les Tempêtes
Meg Little Reilly
HarperCollins
2017
♥♥♥♥♥

Fuir ou ne pas fuir ? Radioscopie d’un couple en veille de tempête. Ash et Pia ont choisi de mener une vie différente. Quitter leur petit confort de Brooklyn, ce quotidien de trentenaires arty. Acheter une jolie maison dans le Vermont. Rêver ensemble à de nouveaux projets devant des paysages à couper le souffle. Mais leur greendream s’annonce de courte durée, menacé par l’annonce « des Tempêtes », un événement climatique sans précédent. Face à ce réveil de la nature, plus indomptable et imprévisible que jamais, les réactions humaines sont aussi variées que les caractères. Et devant l’inéluctabilité d’une catastrophe écologique, dans l’attente d’une possible fin du monde, l’union de Ash et Pia, peu à peu, se désagrège.
Ancienne du gouvernement Obama, Meg Little Reilly a également œuvré pour l’EDF (Environmental Defense Fund), une organisation accréditée par l’ONU et agissant dans le domaine de la protection environnementale. Passionnée par l’écriture et les questions concernant l’avenir de notre planète, son premier roman est le reflet de ses engagements.

Rendez-vous, Roman

Livre voyageur

Le livre voyageur de Nina, fait escale chez moi, après une pause en Belgique, chez RoseHâte de découvrir Adultère de Paulo Coehlo ! Il rejoindra ensuite Claire. A suivre…

25591745_505918876461343_7405002924860452117_n

Références

9782290112557
Adultère

Paulo Coehlo
J’ai lu
2015

« Une vie sans amour vaut-elle la peine d’être vécue ? » Un mari aimant, de beaux enfants, un métier gratifiant ; sur le papier, Linda a tout pour être heureuse. Et pourtant, elle n’est qu’apathie et indifférence. Puis vient la rencontre avec un ancien petit ami. Jacob est un homme politique de premier plan et réveille en elle un sentiment perdu depuis longtemps : la passion. Mais pour conquérir cet amour impossible et enfin trouver le bonheur, elle devra puiser jusqu’au plus profond d’elle-même.

Littérature anglaise, Littérature finlandaise, Roman, Thriller/policier

Ces livres dont je ne parlerai (presque) pas #3

Il y a ces livres passionnants qui nous font nous évader du quotidien et qu’on a du mal à reposer. Mais il y a aussi ces bouquins qui deviennent un véritable pensum… Après de nombreuses années d’études de lettres, je me suis juré de ne plus jamais m’imposer une lecture ! Bref, quand je n’aime pas, je mets éventuellement de côté ou je laisse carrément tomber… Il arrive aussi que j’apprécie une lecture, mais ne trouve pas pour autant les mots pour le dire… Dans tous les cas, c’est décidé, je vous en parle quand même (un peu) !

BeddingfeldInconnueLondres, 19e siècle. Beth, cuisinière, fait une macabre découverte dans le jardin de ses maîtres : le corps d’une femme poignardée. Le coupable est tout trouvé : le couteau resté sur la scène du crime accuse le valet indien. Une injustice qui n’est pas du goût de l’intrépide Beth qui, entre deux plats, décide de mener l’enquête. L’intrigue est divertissante, sans grand rebondissement, mais ancrée dans une époque intéressante. Je reprocherais seulement à l’auteur de trop filer la métaphore culinaire…

Anne Beddingfeld, L’inconnue de Queen’s Gate, Marabout, 2014, ♥♥♥♥

LindgrenhelsinkiDes nonagénaires d’une maison de retraite qui décident de prendre les rênes d’une enquête policière… et de s’évader par la même occasion d’un quotidien quelque peu barbant… Tentant, non ? J’étais alléchée par la quatrième et l’originalité du sujet, le style un brin satirique. Mais voilà, je recommence la lecture de ce roman pour la deuxième fois et je m’ennuie ferme…

Minna Lindgren, Les Petits Vieux d’Helsinki mènent l’enquête,
Calmann Lévy, 2015

Littérature française, Roman

Lecture à venir…

Les Editions Les Escales me gâtent décidément ! Encore une lecture prometteuse…

25552328_505911873128710_1912023881472857527_n

Références

Peylingranderoue_250La Grande Roue
Diane Peylin
Les Escales
Sortie le 11 janvier 2018

Été 1986. Emma, les cheveux flamboyants, rencontre Marc au pied d’une Grande Roue. Elle est si jeune, il est si fort. C’est une histoire d’amour qui commence, autour d’une barbe-à-papa, les pieds dans le sable. Une histoire intense. Vitale. Mais ce  »Il était une fois » se transforme bientôt. Et le conte de fées devient celui de l’ogre et de la poupée. Au côté d’Emma, il y a Tess dans la nuit, David en haut d’une montagne et Nathan dans un bureau de flic. D’autres personnages pour d’autres destins – d’autres chaos. Les ruptures de chacun les ont isolés du reste du monde. Ils marchent. Chacun à leur rythme, ils marchent. À la recherche de leur identité.Dans ce labyrinthe romanesque, où Lynch rencontre Kafka, le réel a besoin des chimères pour se révéler. Et permettre, petit à petit, à toutes les pièces du puzzle d’Emma de se dessiner. Emma, qui n’est pas qu’une poupée.